Bandeau
Aventure en Guyane
à l’époque où la jungle était intacte

10 ans de vie de Robinson en Guyane à une époque ou la Jungle était encore intacte et témoignage sur sa destruction.

Les robinsons de la Guyane.

Par Louis-Henri Boussenard

Article mis en ligne le 3 juillet 2016
dernière modification le 2 juillet 2016

par Christian Voillemont
logo imprimer

Louis-Henri Boussenard, écrivain, voyageur, a accomplit une mission scientifique en Guyane avant de se lancer dans l’écriture.
Romancier populaire, il connait un vif succès étant même surnommé le"maître des romanciers d’aventures".
Dans la saga "les robinsons de la Guyane" se mêlent vie des bagnards,observations de la faune et la flore et géographie.

 

PREMIÈRE PARTIE … Le Tigre Blanc

CHAPITRE PREMIER … Un orage sous l’équateur. … L’appel des forçats. … Trop de zèle. … Aux armes ! … L’évasion. … Les « Meurt-de-faim ». … Les chasseurs d’hommes. … Il y a fagot et fagot. Entre chiens. … La forêt vierge la nuit. … La proie et l’ombre. … Tigre moucheté et tigre blanc. … Mauvais coup de fusil, mais superbe coup de sabre. … Vengeance d’un noble coeur. … Le pardon. … Libre !...
CHAPITRE II … Nature admirable, mais stérile. … La faim. … Onze squelettes. … Les forçats cannibales. … Ce que c’était que l e tigre blanc. … Un chou de trente kilos. … Le premier Peau-Rouge. … Encore un ennemi. … Ingratitude et trahison. … Vendu pour un verre de tafia. … Toujours seul. … Terrible chute. … Tête-à-tête d’un surveillant militaire mourant et d’un jaguar décapité. … La fièvre. … Comme quoi un concert de singes hurleurs pourrait s’appeler une représentation à bénéfice. … Encore l’Indien. … Toujours la chasse à l’homme. … Le repaire du tigre blanc
CHAPITRE III … Le vampire. … Le lépreux de la vallée sans nom. … L’Eden du déshérité. … La compassion d’un malheureux. … Accès de fièvre pernicieuse. … Remèdes de bonne femme. … Concurrence à la cantharide et à la quinine. … Les fourmis-flamandes. … Au nom de la loi !... … Ce qu’un Peau-Rouge peut faire pour une bouteille de tafia. … Le serpent aye-aye. … Les gardes du corps du lépreux .… La force armée en déroute. … Désagréable entrevue d’un garde-chiourme et d’un trigonocéphale. … Le charmeur de serpents. … Lavage sans lessive
CHAPITRE IV … Projets insensés, mais réalisables. … La lèpre n’est pas contagieuse. … Construction d’un canot. … L’Espérance. … Reconnaissance d’un damné. … Le carnet du forçat. … Une perle dans la fange. … Une lettre de France. … Trop tard ! … A l’ouvrage ! … Ce qui se passait le 1 er janvier 185., dans une mansarde de la rue Saint-Jacques. … La famille du proscrit. … Touchante pensée d’un ouvrier parisien. … Misère et fierté. … Des enfants qui pleurent comme des hommes. … Souvenir à l’exilé. … Souhaits de nouvel an. … Inquiétude, angoisses et mystère. … Les « Robinsons » en Guyane
CHAPITRE V … Construction d’un canot. … Le bois à rames. … Souvenir au Rowing-Club. … Le retour du messager. … Une copie qui vaut bien l’original. … Une plante qui a beaucoup de noms latins n’en est pas moins très bonne à manger. … Ce qu’on n’entend par « grager le manioc ». … Le « couac » et la cassave. … Vénéneux mais alimentaire. … Dans la couleuvre. … Pirogue volée. … L’incendie. … Irréparable désastre. … Quel est le traître ? … Désespoir d’un vieillard. … Celui qu’on n’attendait plus. … La citadelle de verdure et son chemin couvert. … L’Atlantique plus large que la Seine à Saint-Ouen. … Drôle de pays. … Mystère et bienfaisance. … Le Tropic-Bird. … Le capitaine hollandais ne veut rien dire, … Les proscrits. … Plus de patrie . … C’est lui qu’on tue !...
CHAPITRE VI … Paysages de la zone torride. … Retour de l’Espérance. … Coups de feu inutiles. … Habile manoeuvre. … Réunis ! . . . … Passage d’un rapide. … Le saut Hermina. … Habileté des bateliers du Maroni. … Père !... j’ai faim. … L’arbre à lait. … Effarements d’un naturel de Saint-Ouen. … Jaune d’œuf végétal. … Poissons ivres morts. … Le « robinia-nikou » ou bois-énivré. … Pêche miraculeuse. … L’anguille électrique. … Les Robinsons devenus boucaniers. … A qui doivent-ils le bonheur ? … Aventure d’un tigre qui mange la pimentade. … Le tyran des grands bois a la colique
CHAPITRE VII … L’argent monnayé ne perd pas sa valeur sous l’équateur. … Situation sauvée pour vingt francs. … Les sous marqués font des « rouleaux », et les rouleaux deviennent des pièces de cinq francs. … Splendeurs mortelles. … Filles de la fièvre et des miasmes. … Le saut de l’Iguane. … Périlleuse manœuvre. … Le premier canotier du monde. … La barrière de récifs. … L’Abatis abandonné. … Après la disette, l’abondance. … L’anse aux Cocotiers. … La géographie des Robinsons. … L’habitation de la Bonne-Mère. … Architecture qui n’a pas été étudiée dans Vitruve. … Casse-cou ! … A travers bois. … Maison sans meubles. … La vaisselle ronde. … Poterie végétale. … Nicolas contemple à son grand étonnement des arbres nommés : l’arbre à beurre, l’arbre à chandelles, l’avocatier, le fromager, etc. … Échange de présents. … Les adieux du Boni
CHAPITRE VIII … Il faut manger. … Premiers travaux. … Il faut aussi une platine. … Essais de céramique. … Le « bois-canon ». … Le « paresseux ». … Un enragé dormeur. … Le premier pensionnaire d’une ménagerie. … Appréhensions. … Si vis pacem, para bellum. … Forteresse improvisée. … Casimir chef d’état-major du génie. … La garnison du poste avancé. … Les « fourmis voyageuses ». … Le déjeuner d’un tamanoir. … Marmite renversée. … Duel d’un jaguar et d’un grand fourmilier. … ƒ.. Et le combat finit, faute de combattants. … Un orphelin. … Encore un orphelin. … Adoption. … Nouveaux pensionnaires. … M. Michaud et son camarade Cat
CHAPITRE IX … Dangers de l’acclimatement. … L’anémie. … Coups de soleil et coups de... lune. … Les Robinsons paient le tribut à la Guyane. … Les hoccos de la basse-cour. … Viande fraîche pour l’avenir. … Calomnie et réhabilitation du hocco .… Les cigarettes du Parisien. … L’« arbre à papier ». … Assassinat d’une mère de famille. … Des plumes et de l’encre. … L’oiseau-trompette. … L’agami pourrait s’appeler l’oiseau-chien. … Première rédaction d’un cours d’histoire naturelle. … Paradis équinoxial. … Le petit Charles veut un singe. … Cassiques et mouches à dague. … Exploits d’un macaque

DEUXIÈME PARTIE … Le secret de l’or

CHAPITRE PREMIER … Les chauffeurs et l’Indien prisonnier. … Dialogue d’oiseaux. … Le toucan et l’honoré. … Serait-ce un signal ? … Ecroulement d’un pan de forêt. … Campement sur un rapide. … Le « patawa ». … L’évasion. … Mystérieux ennemis. … La flèche d’or !... … La légende d’El-Dorado. … Le trésor des fils du Soleil. … Les aventuriers au pays de l’or. … Gouverneur et Peau-Rouge. … Manoël Vicente et Paoline. … Le Secret de l’or. … Le premier grain d’or recueilli par un Français le 13 août 1856. … Le secret qui tue. … Enlèvement. … Les complices
CHAPITRE II … Vaincu par la torture. … Le repaire d’un bandit. … En route pour l’El-Dorado. … Navigation interrompue. … Assaut d’une barricade. … Un solo de flûte. … Le jardin des Hespérides et ses gardiens. … Les Argonautes en fuite. … Quel est le général conduisant l’armée des serpents ? … Terreurs de coquins. … La savane noyée. … A la boussole. … La ligne courbe est le chemin le plus court d’un point à un autre. … Chez les Peaux-Rouges. … Exigences de l’étiquette. … Le grand chef Ackombaka doit mettre son habit de gala. … Un formulaire de réceptions recommandé à l’auteur de « l’Almanach du savoir-vivre ». … La coupe de l’amitié. … Est-ce enfin le pays de l’or ?
CHAPITRE III … L’enfant devenu homme. … L’archer mystérieux. … Moitié Indien, moitié Français, … Les bienfaiteurs inconnus. … Dix ans après. … Trop grand pour connaître la haine. … Les émules de Vauban. … L’or, dit-on, ne fait pas le bonheur. … Nouvelle recrue. … Le secret de la défense. … Qualités indispensables au coureur des bois. … Etonnements d’un Peau-Rouge. … Agriculture coloniale. … La nature veut qu’on l’aide. … L’hospitalité des « Robinsons de la Guyane ». … Un coin de Paradis terrestre sous l’équateur. … « Biftecks » d’oiseaux. … Du vrai beurre végétal. … Un savant inconnu. Comment le Parisien employait ses nuits. … Ecolier à trente-trois ans. … Végétaux indigènes et végétaux importés. … La cafetière en or. … Encore le secret de l’or !...
CHAPITRE IV … La haine d’un bandit. … Les montagnes de l’Or. … Ce qu’on entend par « piaye ». … Médecin, grand-prêtre et sorcier. … Bizarres effets de l’introduction d’une mouche sans- raison dans les voies respiratoires d’un Peau-Rouge. … A sorcier, sorcier et demi. … Funérailles chez tes Indiens. … Comment on devient savant sous l’équateur. … De l’influence du jus de tabac sur les études médicales. … Etudes préparatoires au doctorat. … Le Cacheri, le Vicou et le Voupaya. … Le fléau de l’ivrognerie. … Le poison des Indiens. … Des races qui disparaissent. … Le corps d’un ami ne sent pas bon. … Bataille d’un boa et d’un « maïpouri ». … Le collier mystérieux. … Les derniers Aramichaux. … La balle d’or
CHAPITRE V … L’or étant inoxydable, est décidément un métal préférable au cuivre. … L’âge d’or est le temps où l’on s’en passe le mieux. … L’histoire des Aramichaux. … Le fléau de l’or et le poison de l’alcool. … Premiers remords. … Le blanc est l’esclave de la femme. … Les gardiens du trésor. … Encore la légende d’El-Dorado. … La sarabande des statues d’or. … La coupe empoisonnée. … Repaire violé, mais cachette vide. … Le cadavre. … Une pépite de dix mille francs. … Convoitise et déception. … Vaines recherches. … Les mystères de la caverne. … Pris au piège
CHAPITRE VI … Préoccupations de l’aîné des Robinsons. … Ses inquiétantes découvertes. … Longue absence et piètre gibier. … Pistes suspectes. … Rouges et Blancs. … Tigre et limier. … Indiens émigrants. … Inductions tirées de la présence d’un clou de soulier sur une roche à ravets. … Qui rappelle les exploits des héros de Cooper. … Les étrangers ne peuvent être que des ennemis. … Le Parisien a deviné. … Conseil de guerre. … En éclaireurs. … Nicolas devenu un fin chasseur. … Campement dans la forêt. … L’ouragan. … Ensevelis vivants
CHAPITRE VII … Dans la caverne de l’or. … A quelque chose malheur est bon. … Passé maître en évasions. … Sépulture tardive non moins qu’indispensable. … Nouveau traité d’alliance. … La diplomatie de Benoit. … ƒ.. « Sauvons la caisse ». … Cri d’agonie ; … Sauvetage. … Une haine de dix ans. … Prisonniers des bandits. … Insultes aux vaincus. … La dernière nuit des condamnés. … L’orgie dans la clairière. … Les apprêts du supplice. … Tortionnaires en grande tenue. … C’en est fait ! … Dénouement imprévu. … Cri de guerre des Bonis. … Retour inespéré d’un vieil ami. …Ackombaka décapité. … Pérégrinations d’un corps sans tête et d’une tête sans corps
CHAPITRE VIII … Les Noirs d e la Haute-Guyane. … Bosh et Bonis. … Une vaillante race. … La liberté ou la mort. … Vainqueurs des Hollandais … Boni, le héros de Cottica. … Le Grand man Anato. … Les Oyacoulets et leur mystérieuse légende. … Trahison. … Le capitaine Koakou, dit « Bouche-Tombée ». … Nouveaux Robinsons .… Frères noirs et frères blancs. … Inquiétude et désespoir. … Angoisses maternelles. … Perdu ! … Tigre blessé, chasseur disparu. … En avant
CHAPITRE IX … Poltronnerie du jaguar. … Maléfices de Peaux-Rouges. … Message de l’absent. … Horreur des félins pour la parfumerie. … Plan d’attaque. … De l’influence du « pimentenragé » sur les muqueuses de l’homme. … Aventures extraordinaires du dernier-né des Robinsons. … Le piaye des Aramichaux. … Le successeur d’Ackombaka. … Charles dans les honneurs. … Un féroce compétiteur. … Encore Benoît. … Eloquence inutile. … Réunis ! … Les adieux d’un bandit. … Dévouement suprême. … Mort héroïque d’un homme de bien. … Le papier mystérieux. … Le décret d’amnistie. … Libre
CHAPITRE X … Les derniers devoirs. … En creusant une fosse. … Découverte du Secret de l’Or. … Mépris des richesses. … Que faire de cent cinquante kilogrammes d’or ? … Ci-gît un homme de bien . . . … Prétendant malgré lui. … Abdication avant la lettre. … Nouvelles recrues .… En pèlerinage. … Le parterre mystérieux. … Celui qu’on n’attendait pas. … L’assassin et sa victime. … Dévoré vif. … Réunis dans la mort. … La « mouche hominivore ». … Le Secret de l’or est-il à jamais perdu

TROISIÈME PARTIE … Les mystères de la forêt vierge

CHAPITRE PREMIER … La révolte au champ d’Or. … Noirs, Indous et Chinois. … Le bachelier de Mana. … Le placer « Réussite ». … Aspect d’une exploitation aurifère. … Cri d’angoisse et piège mortel. … Qu’est-ce que « Maman-di-l’Eau » ? … Les emblèmes de la fée guyanaise. … Lugubres facéties de « Maman-di-l’Eau ». … Ce qu’on entend par « Arcaba ». … Les esprits frappeurs. … Les mystères de la forêt vierge
CHAPITRE II … Par 56° 45 de longitude ouest et 5° 15 de latitude nord. … La terre n’est pas au premier occupant. … Est-ce un cadavre ? … Un cas chirurgical imprévu. … L’orgie dans la forêt vierge. … Ivresse furieuse et folie homicide. … « Quand les chats sont à la chasse, les souris dansent » , dit le proverbe. … Apparition des blancs. … L’eau pure est le meilleur des sédatifs. … L’incendie. … Brûlés vifs. … La part du feu. … Provisions anéanties. … L’explosion. … Après l’incendie, l’inondation. … Entre le feu et l’eau
CHAPITRE III … Splendeurs méconnues et climat calomnié. … La Guyane est la moins malsaine des colonies. … Où la statistique prouve que la moyenne de la mortalité est en Guyane la même qu’à Paris. … Histoire de Cayenne. … Débuts désastreux de la colonie. … Six expéditions tentées et manquées par la faute des organisateurs. … Maladresse, imprévoyance, abus de pouvoir et cruauté des chefs. … Exactions à l’égard des naturels. … Le désastre de Kourou. … Mort de 10,000 émigrants. … Les déportés de Fructidor. … On vit en Guyane comme partout ailleurs, et mieux que dans beaucoup de pays
CHAPITRE IV … Une lettre de France. … Le Robinson à Paris. … L’asphalte et la forêt vierge. … La mansarde de la rue Saint-Jacques. … Les drames de la misère. … Inquiétudes d’une mère. … Communications interocéaniques. … Navigation coloniale. … Le Dieu- Merci et les tapouyes. … Coup double. … Bagages sans propriétaire. … Le forçat réhabilité. - Après vingt ans d’absence ! … En canot de papier. … Les machines à sapeur ont droit de cité. …L’inondation
CHAPITRE V … De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace. … Projet d’un homme de génie. … Ce que l’on pourrait faire d’un territoire de 18,000 lieues carrées. … Les Robinsons devenus chercheurs d’or. … L’établissement de la « France-Equinoxiale ». … Deux cents kilogrammes d’or valent six cent mille francs. … Mineurs et éleveurs de bétail. … Les « Hatteries » guyanaises. … Le bétail au Para. … Les mille vaches grasses de la terre promise. … Peaux-Rouges et génisses. … Course en pirogue. … La curée des caïmans. … Cris de détresse et coup de feu
CHAPITRE VI … Campement de quadrumanes. … Après dix mois en pays civilisé. … La barque mystérieuse. … Visite inattendue. … Les serviteurs de la vieille fée guyanaise. … Un cri la nuit. … Coup de feu. … A la lueur des torches. … Réunis !... … Epouvante de Lômi. … Retour dans le canot de papier. … Chauffeur et mécanicien. … Capitaine et amiral en deux minutes. … Les pagayes et l’hélice. … Stupéfaction des deux Bonis. … Angoisses. … Cargaison disparue
CHAPITRE VII … Comme quoi un Anglais deux fois millionnaire peut être très malheureux de n’avoir pas le spleen. … Désespoir d’un malade imaginaire en apprenant que sa rate possède des dimensions normales. … Fantaisies d’Anglais monomane. … Navigation à outrance. … La « ronde du Brésilien ». … Master Peter-Paulus Brown de Sheffield n’a d’autre ressource que de faire mourir à petit feu sa femme et ses filles pour leur conserver un époux et un père. … Naufrage du Carlo-Alberto. … La goélette le Saphir. … L’horreur de la terre ferme. … Usage immodéré de tous les engins de navigation, depuis le steamer jusqu’à la pirogue
CHAPITRE VIII … De plus en plus mystérieux. … Dans un carbet. … Mordu par un serpent à sonnettes. … Un remède nouveau. … Le permanganate de potasse et le venin du crotale. … Touchante reconnaissance. … Un chien comme on en voit peu. … Le compagnon du braconnier de l’équateur. … Une descendante des oies du Capitole. … La « bernache ». … Bizarres coutumes des Peaux-Rouges. … Quand la femme devient mère, c’est l’homme qui est malade. … Comment les Indiens dressent leurs chiens. … Ce qu’un chasseur indigène entend par « laver » un chien
CHAPITRE IX … Feu sans fumée. … Première expédition de Mataaô. … A sauvage, sauvage et demi. … Une trace. … Ce que peut signifier la marque du fond d’une bouteille sur des cendres mouillées. … Inductions tirées de la présence d’un bouchon. … La bouteille contenait du vin, et c’est un blanc qui l’a débouchée. … Piste suspecte d’un tamanoir qui ne « va pas l’amble ». … Coups de feu la nuit. … Les exploits de la bernache. … Tamanoir et caïman, qui ne sont ni caïman ni tamanoir. … Un des canots volés, monté par un Peau-Rouge qui n’est pas un Indien. … Stupéfaction d’hommes difficiles à émouvoir
CHAPITRE X … Un Anglais sans cœur peut avoir un bon estomac. … Des anges de dévouement. … La forêt vierge menacée d’un bombardement. … Une orgie de conserves alimentaires. … Le capitaine Wempi s’enivre et enivre une crique. … Où il est question de la pudeur de Peter-Paulus Brown de Sheffield et des pantalons des Peaux-Rouges. … Les Indiens anabaptistes. … Toilette des femmes indiennes. … Coquetteries sous l’équateur. … Habillées avec des jarretières. … Parasites guyanais. … Les morsures des infiniment petits. … La chique. … Où peut bien porter ses épingles, une femme qui n’a ni poche ni étui. … Enlèvement
CHAPITRE XI … En raison de quel phénomène un coutelier de Sheffield, se trouve-t-il par 5° 40’ de latitude Nord, et 56° 40’ de longitude Ouest, la poitrine et l’abdomen illustrés d’une fleur de nymphœa, et d’une tête de requin d’eau douce ? … Comment le libéré Gondet avait été dévalisé. … Un audacieux gredin. … Allées et venues mystérieuses. … Gondet ne sait rien ! … Master Brown veut naviguer, mais refuse de rien tenter en vue du salut de tous. … Encore le capitaine Wempi. … En tête à tête avec le voleur. … Trop tard d’une seconde. … Un homme à qui les déguisements sont plus familiers que l’honnêteté
CHAPITRE XII … Précieux enseignements tirés de la présence d’une feuille. … Un chien en arrêt devant une machine à vapeur. … Matériel retrouvé. … Encombrement momentané. … La bigue. … Pauvre mère !... Pauvres enfants ! … Ce qu’on entend par « tirer un coup de soleil ». … Un peu de médecine indigène. … La fugue des Indiens. … Non ! pas de travail ! … Arrimage de la cargaison. … Forts « passé maïpouri ». … Reconnaissance de la femme Peau-Rouge … En route pour l’habitation
CHAPITRE XIII … Orphelines !... … Nouvelle famille et nouvel amour. … Le créole de Saint-Thomas devenu Robinson de la Guyane. … Les Indiens pasteurs. … Mystères plus impénétrables que la forêt. … Travaux préparatoires d’une exploitation aurifère. … Ce qu’on entend par « prospection ». … Le premier voyage au pays de l’or. … Permis de recherches et concessions temporaires. … Ce qu’il faut emporter au pays inconnu. … Les compagnons du chercheur d’or. … A la boussole ! … Fatigues, espérances, déboires et souffrances. … La voie douloureuse. … Premier trou de prospection et première « battée ». … De l’or !... … Deux vaillants mineurs. … Cazals et Labourdette. … La Guyane française rivale de l’Australie et de la Californie
CHAPITRE XIV … Après la prospection, l’exploitation. … Chaos organisé. … Installation d’un placer. … Le nouveau domaine des Robinsons. … Un palais dans la forêt vierge. … Luxe indispensable à la prospérité de la colonie. … Antithèse douloureuse. … Pourquoi les possessions anglaises sont-elles aussi prospères ? … Parasitisme et production. … Travail et réjouissance. … Le « sluice » de la crique Fidèle. … Déblayeurs, pioaheurs et tireurs de sable. … La couche aurifère et la pelle « criminelle ». … Improvisations des noirs. … Les procédés les plus simples sont les meilleurs. … L’or et le mercure. … Les reines du Champ-d’Or
CHAPITRE XV … La levée de la production. … L’or et le mercure. … Ce que peut rapporter de bénéfice net le travail d’un « sluice » . … Trente mille francs d’or en poudre dans une poêle à frire. … Les rapports des terres aurifères avec les quartz également aurifères. … Un peu de géologie. … L’origine des filons. … Défiant l’acier, mais troué par une goutte d’eau. … L’exploitation de l’or doit marcher concurremment avec la culture. … Encore la philanthrophie anglaise. … Indispensables réformes. … Il faut essentiellement favoriser l’immigration en Guyane. … L’avenir des colonies françaises est aux hommes de couleur
CHAPITRE XVI … Nouveaux mystères et nouvelles inquiétudes. … Commencement de mutinerie. … Réapparition de Maman-di-l’Eau. … Les ruses des voleurs d’or. … Un fusil de six mille francs qui ne vaut pas vingt-cinq sous. … Prospection dans le ventre de quatre tortues. … Un plat de riz pour lequel nombre de mineurs donneraient leur droit d’aînesse. … Comment d’habiles filous peuvent dissimuler quarante mille francs d’or. … Celui qu’on n’attendait plus. … Tribulations de Peter-Paulus Brown de Sheffield. … Ce n’est pas lui !...
CHAPITRE XVII … Préparatifs d’une chasse au bandit. … Les quatre bûchers de la crique Saint-Jean. … Brûlés vifs ! … Sacrifices humains. … Le « wourara », le poison sacré des Indiens. … La langue qui a menti sera arrachée. … Maman-di-l’Eau est morte. … Confession de l’agonisant. … Mystères expliqués. … Ce que c’était que Maman-di-l’Eau. … La navigation de Peter-Paulus Brown de Sheffield interrompue pour toujours. … Bravades de gredin. … La première larme d’un damné
Épilogue


Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

1996-2017 © Aventure en Guyane - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.35
Hébergeur : Voillemont Christian