Bandeau
Aventure en Guyane
à l’époque où la jungle était intacte

10 ans de vie de Robinson en Guyane à une époque ou la Jungle était encore intacte et témoignage sur sa destruction.

L’Eldorado

Dès l’arrivée des premiers conquistadores en Amérique, la légende qu’un fleuve charriait tellement d’or qu’on pouvait l’attraper au filet se répandit parmi les Espagnols. La richesse des civilisations aztèques et maya exacerbèrent les passions et chacun voulut conquérir comme Pizare ou Cortés, gloire et fortune.

Article mis en ligne le 29 juin 2016

par Christian Voillemont
logo imprimer

 Manoa, la citée d’or

Le mythe naquit d’une coutume des Indiens Chibchas qui enduisaient leur monarque de poudre d’or. Le prince, nommé Eldorado, se rendait ensuite au centre d’un lac sacré entouré de diamants en radeau pour offrir aux Dieux or et pierres précieuses. Lors de la cérémonie, il plongeait pour faire offrande de l’or qui le recouvrait. Sa ville se nommait Manoa et était recouverte d’or et de pierres précieuses. Malgré que cette coutume ait été abandonnée depuis bien longtemps, la légende de l’homme doré, de son royaume et de ses fabuleuses richesses, enflamma les imaginations et déclencha une nouvelle quête qui continue de nos jours. La ville de ce royaume légendaire se nommait Manoa et était recouverte d’or et de pierres précieuses.

 Au pays des Amazones

Des épopées fantastiques naquirent de cette quête. Celle de Francisco de Orellana, ancien compagnon de Cortés, est certainement une des plus extraordinaires. En 1541, après avoir traversé la cordillère des Andes, il construit des embarcations sur le fleuve Maranon et se lance à la recherche de l’Eldorado qu’il croit proche. Ils naviguèrent 4000 kilomètres avant d’arriver à l’embouchure de l’Amazone. En cours de route, ils furent attaqués par des femmes guerrières qui donnèrent leur nom au fleuve, les Amazones. Un nouveau mythe était né ! Leur expédition déboucha sur l’Atlantique deux ans et huit mois après avoir quitté Quito. Ils étaient cinquante-sept au départ, onze périrent de fièvres et trois lors de combat avec les Indiens. Un prêtre, Gaspar de Carvajal relata cette extraordinaire aventure.

 L’Eldorado en Guyane ?

Les Tumuc-Humacs sont un des derniers bastions des chasseurs de rêves. Sur certaines cartes anciennes, le lac Parime et la ville de l’homme doré sont localisés sur le Haut Oyapock. Un saut de l’Oyapok s’appelle d’ailleurs Eldorado, du nom de l’homme doré. Hélas, j’ai remonté l’Oyapok et je n’ai rien vu...

Par contre en 1995, j’ai rencontré un Allemand, qui voulait monter une expédition sur le haut Maroni à la recherche de l’Eldorado. Il possédait une carte satellite que nul n’a vu si ce n’est lui-même, et sur laquelle le lac Parime était nettement visible. J’ai essayé de lui expliquer que je connaissais bien cette région et qu’il n’y avait pas de lac là où il le localisait, mais rien n’y fit. Il affréta une pirogue et prit des piroguiers Wayanas qui l’amenèrent là où il voulait aller. Ne trouvant ni lac, ni cité fabuleuse, il accusa les Indiens de l’avoir trompé et de ne pas l’avoir amené là où il voulait. L’alcool aidant, le conflit avec ses piroguiers s’envenima et faillit tourner au vinaigre...
Il veut remonter une autre expédition, mais accompagné cette fois-ci de femmes Allemandes blondes aux yeux bleus, qu’il entraînera aux arts martiaux et au maniement de pirogue et qu’il pourra ensuite échanger à l’homme doré contre de l’or.... !!!

Le pire, c’est que malgré son apparente folie, il a obtenu les autorisations pour se rendre sur le Haut Maroni auprès du gouvernement du Surinam !

Un autre personnage haut en couleur et très connu sur le Haut Maroni, m’a affirmé avoir vu un temple par basses aux dans le fond du Fleuve !

Il n’en faut pas plus pour déchaîner l’imagination des personnes trop crédule.

 Mythe ou réalité ?

Si le sujet vous intéresse, il pourra être développé lors de mes conférences.

Carte de 1680 localisant le lac Parime et l’Eldorado au sud de la Guyane.

Si vous avez connaissances de faits, récits, légendes concernant les sujets traités, aidez nous à enrichir le site en écrivant au Webmestre qui ajoutera vos textes


Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

1996-2017 © Aventure en Guyane - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.15
Hébergeur : Voillemont Christian