Bandeau
Aventure en Guyane
à l’époque où la jungle était intacte

10 ans de vie de Robinson en Guyane à une époque ou la Jungle était encore intacte et témoignage sur sa destruction.

Les puces chiques

Connaissez-vous les puces-chiques ? Non ? Alors vite, voguez vers la Guyane et découvrez un grand moment de la culture guyanaise, la soirée ’’puce-chique ’’.

Article mis en ligne le 29 juin 2016

par Christian Voillemont
logo imprimer

Un plaisir encore méconnu en Guyane du plus grand nombre est la soirée puce-chique.

Pour une soirée puce chique réussie, vous devez tout d’abord trouver un endroit infesté par ces charmants parasites. Regardez les pattes des chiens errants, il s’agit d’un excellent indicateur. Si elles sont anormalement gonflées et si les chiens se mordillent les pattes, c’est bon signe. Il suffit de trouver un naïf et de lui faire arpenter pieds nus le secteur. Le résultat sera garanti si le sol est sablonneux. Ensuite, la nature fait le reste.

Imaginez un petit parasite gros comme une tête d’épingle. Son passe-temps favori est de venir se loger sous les ongles, entre les orteils, des mains ou des pieds, plus rarement dans le dos ou il mange la chair qu’il remplace par une poche pleine d’œufs.

Un point blanc sous un ongle, par exemple, accompagné de démangeaisons est un bon indicateur, ça mûrit.

Il est important pour réussir une bonne soirée puce-chique de s’entourer du matériel nécessaire.
Une aiguille de seringue désinfectée au feu est idéale, mais peut être remplacée par une grosse aiguille à coudre ou une épingle de sûreté. Un produit désinfectant, du coton, une pince à épiler compléteront le kit à puces chiques.

Maintenant, la soirée puce chique va enfin pouvoir commencer. Vous devrez examiner attentivement vos compagnons et tout particulièrement votre cobaye, le naïf, sous les ongles des pieds, dans les replis de peaux, crevasses, gerçures et blessures diverses. Vous remarquerez des boules blanchâtres avec souvent un point noir au centre, une sorte d’œil qui vous fixera d’endroits souvent inattendus.

Plantez l’aiguille dans la poche en essayant de ne pas la crever et décoller là de la chair. Avec un peu de savoir faire elle viendra en un seul morceau. La matière blanche qui s’écoule de la poche n’est pas du pus, mais des œufs. Il faut donc bien nettoyer le trou laissé afin d’éviter une nouvelle infestation. Il faut aussi s’assurer que la maman puce chique a bien été extraite avec la poche (un petit point noir). Il est très rare que les trous laissés par les chiques s’infectent et au bout de quelques semaines toute trace du squatter aura disparu sans laisser de séquelles.

Dès que vous arrivez dans une ville ou village, s’il y a des chiens et du sable, mettez vos chaussures et ne vous assoyez pas sur le sol. Vous éviterez les joies des soirées puce-chiques quoique cela soit du dernier chic... Pour une personne en bonne santé, avec une bonne hygiène et des chaussures, il y a peu de risque d’en attraper ou de complications. Par contre pour des personnes afaiblies ou malade, les risques d’infections sont important et dans les cas les plus graves, cela va jusqu’à la gangrène.

 Tunga penetrans ou puce chique

Tunga penetrans ou plus communément appelée Puce chique, est une petite puce tropicale. La femelle gravide, longue d’un millimètre, pénètre dans l’épiderme humain provoquant la Tungose. Elle vit dans lesol et sont fréquentes dans les zones sablonneuses et parasites souvent les chiens, souris, moutons, chèvres....

Elles s’enfoncent surtout au niveau des pieds et le port de chaussures fermées est donc un mode de prévention efficace. Pendant deux semaines, elle va se nourrir sur les vaisseaux sanguins des couches cutanée et sous-cutanée du derme et elle pondre dans une poche d’œufs qui va prendre l’apparence d’un bouton de 5 à 10 mm de diamètre au centre duquel on peut voir un point noir, la puce. La ponte finie, la puce meurt, les œufs éclosent, les larvent se dispersent et donneront 4 semaines plus tard de nouvelles puces.

Une extraction adroite et prudente et de façon aseptisée des parasites après élargissement de l’orifice cutané à l’aiguille, suivie d’une désinfection soigneuse de la logette est requise. Un pansement de protection sera maintenu jusqu’à cicatrisation.

Ne pas retirer la puce peut conduire à des infections et à des complications graves.

Plus d’infos ici : http://medecinetropicale.free.fr/cours/tungose.htm

 Photo

Source de la photo : Par anonyme973 (Travail personnel) [Public domain], via Wikimedia Commons

 Vidéo

Vous trouverez aisément des vidéos des dégâts que font les puces chiques en Afrique sur youtube.

En voici une, attention âmes sensibles, s’abstenir de la regarder..


Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

1996-2017 © Aventure en Guyane - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.15
Hébergeur : Voillemont Christian