Bandeau
Aventure en Guyane
à l’époque où la jungle était intacte

10 ans de vie de Robinson en Guyane à une époque ou la Jungle était encore intacte et témoignage sur sa destruction.

Les terres noyées

Roman Eunice Richards-Pillot qui a reçu le prix du roman historique 2006

Article mis en ligne le 2 juillet 2016

par Vincent Eblinger
logo imprimer

Ce livre a reçu le prix du roman historique 2006.

"Eté 1785. Marcelle, esclave sur l’habitation « Le Collège » voit s’accomplir un prodige : son fils Théo lui est mystérieusement restitué.

Ce même été, Alexandre et Charles, deux frères de petite noblesse désargentée, viennent s’installer sur les terres marécageuses de l’Approuague pour y bâtir une habitation pour le compte du baron de Bessner leur cousin, gouverneur de la colonie, dont les fonctions lui interdisent d’être « habitant ».

La Guyane est une colonie peu prospère et la vie sur les terres noyées est éprouvante. Charles et Alexandre, de caractère totalement opposé, devront apprendre à vivre ensemble, à diriger un atelier d’une centaine d’esclaves et tenter de faire leur chemin sur une terre qui peut parfois s’avérer hostile, à la veille de la première abolition de l’esclavage."


Si ce livre est une fiction, il est basé sur des évènements réels et certains personnages ont réellement existé (Samuel GUISAN de l’habitation "Le Collège"). L’auteur, grâce à un style très agréable, nous tient en haleine de la première à la dernière page et sans descriptif très technique pénible à lire, on arrive à s’immerger et découvrir réellement la vie d’une habitation à cette époque ainsi que les difficultés liées à l’exploitation de celle-ci, du défrichage à l’irrigation, les problèmes humains, matériels, la fièvre et la mort, la réalité horrible de l’esclavage et les dangers de la forêt...

On découvre et comprend également mieux les enjeux politiques et la gestion des colonies pratiquée à cette époque avec les manques et les problèmes qui en découlent, l’évolution du système (1789) qui tendra vers la fin de l’esclavage, fin d’une époque et début d’une autre, changeant la donne de nombreuses choses en Guyane...

L’histoire, teintée de fantastique, est passionnante et les personnages très attachants. On y découvre un monde difficile, où déjà les intérêts et stratagèmes de quelques-uns vont au désavantage du plus grand nombre.

Un régal. Vivement une suite et/ou un autre roman Mme Richards-Pillot !!!

IBIS ROUGE

un peu moins de 600 pages


Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

1996-2017 © Aventure en Guyane - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.15
Hébergeur : Voillemont Christian