Bandeau
Aventure en Guyane
à l’époque où la jungle était intacte

10 ans de vie de Robinson en Guyane à une époque ou la Jungle était encore intacte et témoignage sur sa destruction.

Coudreau Henri Anatole

Née à Sonnac en Charente Maritimes en 1859. En 1881, il commença à explorer les Guyanes puis il explora les affluents de l’Amazone. Il est entré en 1895 au service de l’état du Para comme géographe. Il est mort sur les rives de la rivière Trombetas au Brésil en 1899.

Article mis en ligne le 26 juin 2016

par Christian Voillemont
logo imprimer

Il entre à L’École normale spéciale à 18 ans. Il a une forte attirance pour les voyages scientifiques d’exploration et il tente sans succès de participer à une Mission scientifique et militaire destinée à étudier le tracé du Transsaharien. Cet échec fut pour lui une chance, car la mission connut une fin tragique. Voulant partir à tout prix, il décroche un poste de professeur à Cayenne en 1881.
Passionné d’exploration, il étudie toutes les connaissances de l’époque sur les Guyanes et l’Amazonie et finance de sa poche plusieurs expéditions chez des Indiens Galibis d’Iracoubo et de Kourou. Il essaie de se faire financer des expéditions plus importantes en vain.

Enfin, en 1883, il saisit sa chance. Le Gouverneur lui demande de rédiger une brochure sur les richesses de la Guyane française. Cette brochure reçoit une médaille de bronze à l’exposition d’Amsterdam. Fort de cette réussite, le Gouverneur lui confie une mission pour étudier les territoires contestés entre la Guyane et le Brésil. Il enchaîne mission sur mission avec Apatou, le boni qui a guidé Jules Crevaux, un grand explorateur disparu tragiquement.

On lui doit entre autres un relevé complet des fleuves Maroni, de l’Oyapock, du Marouini. Dans les Tumuc-Humac, il a relevé 150 sommets (1887-1890).

Il explore la Guyane qui devient bien vite trop petite pour lui et fort de sa notoriété, il accomplit des missions scientifiques pour le compte du gouvernement brésilien.

Henri Coudreau meurt à l’âge de 40 ans, le 6 mai 1899, sur les rives du Trombetas.

Ce fut un des plus grands explorateurs français de L’Amazonie.

  • Grande médaille d’Or de la Société de géographie commerciale de Paris en 1886
  • Prix Triennal de la Société des études coloniales et maritimes en 1887 « pour services rendus à la France en Guyane »

Il a laissé de nombreux ouvrages dont certains introuvables

  • La Haute Guyane, 1888
  • Dix ans de Guyane, 1891
  • La France équinoxiale (avec un atlas) Paris, 1886-1887
  • Chez nos Indiens. Quatre années dans la Guyane française, Paris, 1893.
  • Voyage au Xingú, 30 mai 1896-26 octobre 1896
  • Voyage entre Tocantins et Xingú 3 avril 1898-3 novembre 1898

Chez nos indiens


Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

1996-2017 © Aventure en Guyane - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.15
Hébergeur : Voillemont Christian